Lors du lancement de la saison culturelle 2010-2011 de Blanc-Mesnil nous avons engagé le débat sur la place de l'artiste dans la société : poursuivons !

Publié le par Hervé Bramy

logoBlancMesnilDepuis 2008 le gouvernement vend au plus offrant les monuments du patrimoine national, chante sur tous les tons la réduction des dépenses publiques superflues et prêche une rigueur indispensable pour construire l’avenir. La culture est particulièrement visée. A Blanc-Mesnil, nous mettons en œuvre malgré les difficultés financières, une saison culturelle considérable. Poser la question de la place des artistes dans une société qui valorise toujours plus la performance au travail nous semble donc incontournable. J’ai donc réaffirmé la nécessité de l’artiste dans la société et de sa liberté de création. Celui doit pouvoir travailler en dehors de l’actuel champ dominant de la marchandisation de ses oeuvres tout en lui garantissant de bonnes conditions d’existence. Cette approche semblait partagée par la majorité de la centaine de participants.  La question tout aussi complexe de la programmation dans les équipements publics de la culture est revenue avec force. L’occasion de réaffirmer, une fois encore, le rôle indispensable de découvreurs et de passeurs vers des esthétiques  et des cultures nouvelles ou méconnues que jouent  les équipes du service public territorial à l’heure. ce ci est d’autant vital au moment où les grands médias nationaux (télévision et radio) se cantonnent à servir la soupe aux grands groupes industries culturelles. Le débat engagé lors de la présentation de la saison culturelle au Blanc Mesnil doit se poursuivre avec la contribution de toutes celles et de tous ceux qui militent pour le droit à la culture de qualité pour tous. Je vous invite à réagir et à participer à ce débat sur mon blog.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article