Budget départemental 2012 : l’humain d’abord !

Publié le par Hervé Bramy

Le budget 2012 du Conseil général sera voté le 22 mars prochain dans un contexte plus difficile que jamais.

 

Le gouvernement accuse les collectivités de creuser les déficits publics alors qu’il fait monter le chômage et exploser la précarité, tout en ne compensant pas l’intégralité des dépenses issues des transferts de charge : c’est plus d’un milliard € que l’Etat doit à la Seine Saint Denis.

 

Pouvons-nous continuer nous à payer le RSA, l’ADPA et les allocations pour les personnes handicapées ? Aujourd’hui, pour le faire, ce sont les aides aux associations et aux équipements sportifs et culturels qui sont réduits ou supprimés.  

 

Nous refusons de baisser les bras en nous contentant d’être à terme les gestionnaires d’une collectivité en faillite!

 

Nous refusons la réduction du taux de remboursement de la Carte Imagine R et de la carte Améthyste, la suppression des services importants pour la population, la construction de collèges en partenariat public privé trop coûteux pour le contribuable, la baisse des subventions aux associations et aux villes dans le domaine culturel et sportif.

 

La gestion de notre collectivité doit avant tout répondre aux besoins des femmes et des hommes de la Seine Saint-Denis. Le fatalisme et la soumission ne nous permettront pas d’y parvenir! Nous devons résister et construire des propositions alternatives.

 

Nous vous invitons donc à venir débattre avec nous, à nous exposer vos difficultés et vos attentes afin de construire ensemble les exigences de ce nouveau budget départemental :

 

 

Le vendredi 10 février 2012 à 18 h 30

A la salle Philippe Roux à la Courneuve

 

Au programme de notre rencontre :

 

ü  Finances publiques, crise, dette, austérité : Quelle réalité ?

ü  Quelles conséquences sur le budget départemental et sur la vie quotidienne ?

ü  Quelles alternatives possibles ? Quelles propositions ?

 

 

Avec les interventions  de :

 

Henri Sterdyniac (économiste à l’Observatoire Français des Conjonctures économiques)

Gilles Poux (maire de La Courneuve)

Pierre Laporte et Gilles Garnier (président et vice-président du groupe au Conseil général)

 

Les élu-e-s du groupe communiste, citoyen, Front de Gauche pour une transformation sociale et écologique

 

Commenter cet article

c.salhi 10/02/2012 11:07

Ce n'est pas une réduction du taux de remboursement pour la carte imagin'r...Il n'y a plus de remboursement du tout !