Conseil Général 93 : On ne peut décider à la place des salariés de PSA !

Publié le par Hervé Bramy

Je n’aurais pas à corriger mon intervention lors de la séance du conseil général de ce jeudi 31 janvier 2013, puisque qu’il n’y en a pas eue. Le Président du Conseil général n’a pas souhaité me donner la parole suite à l’intervention du Vice-Président en charge du développement territorial sur le Schéma Directeur Régional d’Ile-De France (SDRIF). La jugeait-il inutile ? Trop dérangeante ?


Cette attitude m’a donc conduit à ne pas participer au vote de la délibération relative au SDRIF. Si on m’avait donné la parole voilà ce que j’aurais dit :

 

« Monsieur le Président, mes chers collègues,

 

Deux courtes remarques sur le contenu de l’amendement proposé au sujet du devenir du site de PSA Aulnay et sur les propos de « mon collègue » Gérard Ségura.

 

Ecrire que le Conseil Général propose soit le maintien du site, soit sa ré-industrialisation n’est pas assez précis. Je propose la formulation suivante : « maintien de la production automobile sur le site ou sa ré-industrialisation ».

 

D’autre part, je pense que l’on ne peut pas laisser dire que les salariés de PSA ne souhaitent pas le maintien de leur emploi sur le site d’Aulnay. Il est toujours difficile de s’exprimer à la place des personnes concernées et ce d’autant plus, lorsqu’on ne leur laisse pas d’autres options. Les salarié-es de PSA n’ont pas fait le choix de la fermeture de leur usine, et les 440 salariés recensés qui se sont engagés dans un mouvement de grève pour s’opposer à cette fermeture accréditent cette idée. Ce sont la direction et les actionnaires de PSA qui l’ont décidé.

 

Enfin, au-delà de PSA ce sont les entreprises Presstalis à Bobigny, Air France à Roissy, Delphi à Villepinte, Sanofi à Romainville, Rotos 93 à Blanc Mesnil qui, si on ne fait rien, fermeront leurs portes. Au total c’est la disparition de 15 000 emplois directs ou indirects, sur l’année dans notre département, qui menace la cohésion de la Seine-Saint-Denis.
La saignée de l’emploi est dramatique. Chaque chômeur supplémentaire risque de venir renforcer le nombre de femmes et d’hommes bénéficiaires du RSA. »

 

Voilà ce que je n’ai pas pu dire à mes collègues lors de cette séance du Conseil général. Je le regrette d’autant plus que l’enjeu du SDRIF en Seine-Saint-Denis n’a de sens que si l’emploi est préservé et notamment l’emploi industriel, vecteur de développement économique et territorial essentiel.

 

Je poursuivrais dans d’autres lieux, avec mes amis du Front de Gauche,  avec les signataires syndicalistes et associatifs de « l’appel pour l’emploi », le combat pour le droit à l’emploi pour toutes et tous.

 

Hervé Bramy,

Conseiller général du Blanc-Mesnil
Secrétaire départemental du PCF

Le Blanc-Mesnil, le 31 janvier 2013

Commenter cet article

le pauvre 11/02/2013 11:14

Le droit de vie et de mort bientôt on nous prend pour des idiot a bondy avenue carnot chômage ou retraite ou invalidité stationnement riverain un forfait 20 euros par mois =240 euros par année
bondy ville du parti socialiste tape sur les pauvre sans démocratique Le retour des faux dieux .

Piège mortel Elle m'isole de ma famille la maire et collectivité ministre l'intelligence des science se faire aider dans les commune santè publique l'intelligence au service public .Biogaz. Le
biogaz, qui s'obtient à partir de la métallisation de la biomasse, est utilisé ... eaux usées communales (gaz d'égout), déchets organiques industriels, ... Le biogaz obtenu Elle m'isole de ma
famille la maire et collectivité faire roulé les bus voiture de fonction et;;;;;;;;;;;;La pollution atmosphérique réduit notre espérance de vie . "depuis plusieurs années" mort de souffrance.et de
soufrance tirible ; Vous contestez le montant d'un impôt ?dans les villes et les régions les plus polluées.la vengeance des élu contre le peuple au mieux
d ouvrier des entreprisse avec impôt pour des jeune en plaine force de l age des élu qui serve a rien ,et serve plus la francs ,des milliard en euros pour fabriquer des aménagement de tirelire de
stationnement acharnement contre pigeon de la france
dans bas poème d'amoure pour son prochain le maire di son adjoint 93 il sont beaux les pigeon de tout les couleurs l'interdiction du droit de vote la maltraitance suppression loi démocratique on
peut en faire tu se que on veux à toutes les sauces mise en conformité de notre loi fondamentale santé publique Les MAÎTRE et nous les LE SERVITEUR le désordre organisé des service au public avenue
Carnot Bondy 93140 travaux dangereux deux deux voit transformé en une voix) centre ville avec un petit mur anti dépassement blocage de panne de voiture ou autre interdit les secoure a la population
?rénovation urbain augmentation des maladie autre voiture de fonction tourne en ron toute la journée ?en euros ... Illimité plus en plus de voiture de fonction dans les ville qui tourne en rond et
en eurosss des service publique ,suppression des place de stationnement des villes remplacer par quelque paillant ,augmenter la pollution en ville les voiture on tourne en ron dans un nuage
,augmentation des maladie des mort,? perte de la famille suppression des place de stationnement Elle m'isole de ma famille la maire et collectivité diviser pour mieux régner.;cher amande
surendettement gaspillage de leurs travail voila la dictature politique du bien général????direction vere les camion de bataille incompétent,politique réclamation des impôts injustement versée par
incompétent agression devenu normal agressé et volé agression physique et psychologique Briser le silence ...Le transport en commun, ou transport collectif, La peur pour elle-même : La personne
victime de maltraitance peut avoir peur de représailles si qui lui est ...les responsable politique absolument, incompétence total! reformé les maire son ne son plus en capacité du bien aître pour
la santé de la villes et de luté ,pour notre qualité de vie je t'aime à la folie. les maire collectiviste impôt plus cher de France, le plus élevé 9 3 pour les pauvre le esclavage par stationnement
esclavage des service public esclavage des service public discrimination et un et un impôt des pauvre honteux ++comment le président de la France peut laisser faire ???? la vengeance des élu HLM,
stationnement gratuite Pavilion les tirelire des élu avenue Carnot a Bondy 240 euros par année du vole par la loi