Contre l’atteinte aux droits et à la dignité des personnes dans les préfectures

Publié le par Hervé Bramy

Ce matin, mercredi 7 décembre 2011, j’ai participé en tant que conseiller général membre du groupe « communiste citoyen front de gauche pour une transformation sociale et écologique » au rassemblement devant la préfecture de Bobigny pour dénoncer les atteintes aux droits et à la dignité des personnes dans les préfectures, à l’appel de très nombreuses associations départementales et régionales.


Après Jean-Pierre Brard, député de Montreuil et Catherine Peyge, Maire de Bobigny, j’ai également pris la parole au nom du Parti Communiste et du Front de gauche pour rappeler que nos militants et nos élus ont, ces dernières années, toujours répondu présents aux rassemblements de soutien aux étrangers et sans-papiers dans le département.


J’ai insisté sur l’urgence de l’avènement d’un changement institutionnel profond avec le projet défendu par le Front de gauche dans son programme partagé d’une 6ème république au sein de laquelle les étrangers auraient le droit de vote aux élections ainsi que la possibilité d’être éligibles.


En effet, si les étrangers avaient le droit de vote et étaient donc considérés véritablement comme des citoyens à part entière de la République, je suis persuadé que les pouvoirs publics prendraient alors toutes les dispositions pour les accueillir dans de bonnes conditions au sein des préfectures. On verrait alors les files d’attente disparaître !


Demain jeudi, le Sénat à gauche a mis à l’ordre du jour le droit de vote des étrangers. Ainsi, après l’Assemblée Nationale, les sénateurs, dont ceux du groupe communiste, à l’initiative d’une proposition de loi à ce sujet, vont créer les conditions politiques d’une grande avancée de civilisation dans notre pays.


Le Président de la République Nicolas Sarkozy et la droite sont placés devant leurs responsabilités. Le temps des tergiversations devra donc trouver un terme.


Enfin, j’ai rappelé qu’avec mes collègues conseillers généraux et Catherine Peyge, Maire de Bobigny, nous avions déjà pris des initiatives sur cette importante question de l’accueil de nos concitoyens en préfecture. Nous nous félicitions que le mouvement progressiste associatif à l’initiative de nouveaux rassemblements ait su élargir ce mouvement à toute l’Ile de France. Cette mobilisation régionale doit s’amplifier !

Commenter cet article