Fin de Chantier pour l’avenue du 8 mai 1945 (ex- RN2)

Publié le par Hervé Bramy

 

« Flambant neuf », c’est ainsi que j’ai envie de qualifier l’entrée de notre Seine-Saint-Denis avenue du 8 mai 1945 (ex- RN2) de Blanc- Mesnil au Bourget. Une lutte de longue date s’achève.
Mon ami Didier Mignot clos la démarche de ses prédécesseurs au fauteuil de maire, Robert Frégossy et Daniel Feurtet, pour faire de ce quartier plein d’avenir, un vrai lieu de vie qui s’inscrit dans une urbanité moderne. Ce projet aurait du voir le jour dès 2004 si l’exposition internationale organisée par le Conseil général n’avait été annulée, en plein été, par le Premier ministre de l’époque Jean Pierre Raffarin. Malgré la seconde loi de décentralisation qui a transféré au département les routes nationales sans réelle compensation financière je me suis efforcé lors de mon mandat de Président du Conseil général d’inscrire cette rénovation au programme d’investissement.
HB---n2-OK.JPG
Je suis donc heureux que Claude Bartolone prolonge le chantier que j’ai initié à l’époque avec les riverains et les commerçants pour revitaliser cette partie du territoire qui va de la cité Germain Dorel jusqu’au carrefour Lindbergh en passant par le musée de l’Air. Une circulation régulée, des voies de bus et cyclables, des plantations et des pelouses, un nouvel éclairage public, un stationnement respectueux des piétons, tout cela est le fruit d’une concertation collective réunissant les habitants et leurs élus communistes que j’ai suivi de longs mois. Cette visite de fin de chantier a été aussi l’occasion pour nous, élus communistes, de réaffirmer notre détermination à obtenir du Grand Paris une desserte de notre ville par le futur métro. Une bataille d’envergure certes mais rien n’est impossible avec l’intervention des habitants. Précédemment, par la mobilisation nous avons obtenu la couverture de l’autoroute A1, la remise à neuf de cette nationale, au tour du métro à présent. Je suis disponible pour participer de cette nouvelle conquête pour notre territoire.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article