Halte aux 60 000 coupures d’électricité programmées en Seine-Saint-Denis pour 2013!

Publié le par Hervé Bramy

Composition1-copie-2.jpg

Avec les jeunes communistes de Seine-Saint-Denis, contre les coupures d'électricité....

 

            Ce matin, une quarantaine de militants syndicaux de la CGT Mine et Energie, ainsi que des militants communistes et leurs élu-e-s se sont rassemblés, devant le centre ERDF de Noisy-le-Sec, pour défendre un besoin essentiel, le droit à l’énergie pour toutes et tous. Au travers de cette opération « robin des bois », ils ont dit halte aux 60 000 coupures d’électricité programmées en Seine-Saint-Denis en 2013.

 

            Ces 60 000 coupures d’électricité programmées, qui concernent plus de 10% des foyers de la Seine-Saint-Denis, sont une honte pour notre société ! L’accès à la lumière, au chauffage, à un frigo, à des moyens de cuissons électriques et aux technologies de l’information sont, au 21ème siècle,  des besoins quasiment-vitaux.

 

            Le nombre de ces coupures montre l’étendue des difficultés financières dont souffrent les habitants de notre département, qui, touchés par des plans de licenciements massifs, par le chômage et la précarité ne parviennent tout simplement plus à faire face aux factures du quotidien. De plus, le choix de mener une politique d’austérité au niveau national et les réductions des dotations aux collectivités locales, municipalités et départements, accentuent ces phénomènes et limitent les moyens d’interventions sociales et de soutien aux habitants les plus en difficulté.

 

            Le gouvernement est appelé à se prononcer, en juillet prochain, sur une proposition d’augmentation des prix de l’énergie de 5% par an jusqu’en 2015. Alors que le secteur de l’électricité est chaque jour davantage libéralisé, et enrichit indument des actionnaires au détriment des missions de service public et de la défense de l’intérêt général, toute augmentation des tarifs de l’électricité serait un nouvel affront aux 60 000 familles de Seine-Saint-Denis, qui ne peuvent déjà plus payer leurs factures d’électricité.

Commenter cet article