HOMMAGE À ÉDOUARD GLISSANT - Lundi 23 mai au Blanc-Mesnil

Publié le par Hervé Bramy

invitweb.jpgLa ville du Blanc-Mesnil et l’Institut du Tout-Monde organise une soirée d’hommage à l’écrivain martiniquais Edouard Glissant, le 23 mai prochain.

Au programme : du cinéma, des lectures de textes, des rencontres avec Gérard Delver (Mouvman AKOMA), Ernest Pépin, romancier et poète, Mohammed Ennaji, sociologue, Abdelwahab Medded, chercheur, du jazz avec le trio Alain Jean-Marie, Patrice Caratini, Julie Saury.


 Edouard Glissant, une histoire au Blanc-Mesnil

Le Blanc-Mesnil entretenait un lien singulier avec l’écrivain.

Il y a 10 ans, la médiathèque du Blanc-Mesnil prend le nom d’Edouard Glissant.

En 2008, un hommage lui est rendu, en présence de Linton Kwesi Johnson et de Patrick Chamoiseau, à l’occasion de la remise du Prix Carbet. Les Blanc-Mesnilois ont pu le croiser lors de nombreuses rencontres organisées à la médiathèque.

 

Edouard Glissant à la médiathèque du Blanc-Mesnil, rencontre avec les lycéens

 

La date du 23 mai n’est pas choisie au hasard puisqu’elle honore le militant de « la Relation » et du « Tout-Monde » le jour dédié aux victimes de l’esclavage et de la colonisation, le premier jour de liberté que les esclaves martiniquais ont vécu en 1848.

 

Edouard Glissant, auteur de dizaines de recueils de poésie, d’essais et de romans, était un homme engagé qui incarnait, aux côtés notamment d’Aimé Césaire et de Franz Fanon, les résistances anti-coloniales et l’émergence d’une identité antillaise : la créolisation. Une identité qu’il concevait en mouvement, à rebours des représentations exotiques et tropicalistes, ouverte au monde et à l’autre.

  

Une soirée avec le Tout-Monde

L’Institut du Tout-Monde a été créé  à l’initiative d’Edouard Glissant et se propose « de faire avancer la connaissance des phénomènes et processus de créolisation, et de contribuer à diffuser l’extraordinaire diversité des imaginaires des peuples, que ces imaginaires expriment à travers la multiplicité des langues, la pluralité des expressions artistiques et l’inattendu des modes de vie. »

 

Au programme de la soirée

 

19h - Projection du film de Dominique Philiponska, réalisée lors de la journée

« Résistances » avec Edouard Glissant au Blanc-Mesnil en décembre 2008.

 

Projection en avant première, du film de Mantha Diawara

« Edouard Glissant, un monde en relation ».

En 2009, Manthia Diawara a suivi Edouard Glissant sur le Queen Mary II, pour une traversée de l'Atlantique entre South Hampton (UK) et Brooklyn (New York). Cet extraordinaire voyage s'est traduit par la réalisation d'une série d'une vingtaine de clips vidéo, qui tout en déclinant la pensée d'Edouard Glissant sous différentes thématiques, apporte un éclairage nouveau à son travail sur la théorie de la "Relation".

 

20h - Lecture de textes de Sophie Bourel, comédienne.

 

Rencontre « Edouard Glissant : Mémoires des esclavages »

proposée par l’institut du Tout-Monde, animée par Catherine Fahri

 avec Gérard Delver,

comédien guadeloupéen et président de Mouvman AKOMA,

 

Ernest Pépin, romancier et poète,

Né à Lamentin (Guadeloupe), Ernest Pépin est l’auteur de plusieurs romans et recueils poétiques. Son œuvre a été saluée par plusieurs prix dont le prix RFO pour Tambour-Babel (Gallimard, 1996), un roman qui restitue à l’histoire du peuple caribéen sa dimension épique, faite de résistance et d’espoir. Dans L’Envers du décor (Le Serpent à plumes, 2006), il s’en prend au folklore qui anesthésie la Guadeloupe et sonde le versant sombre d’une « insociété » trop matérialiste à ses yeux. Figure de proue de la créolité, il aborde toutefois cette identité d’une manière originale, revendiquant toutes les origines qui l’ont construite et prônant son ouverture sur le monde.

 

Mohammed Ennaji, sociologue, historien et économiste marocain,

professeur à l'université Mohammed V de Rabat. Après des recherches d'histoire économique et de sociologie rurale, il investit des domaines jusque-là méconnus, tel l'esclavage dont il est l'un des pionniers dans le monde musulman avec son livre Soldats, domestiques et concubines (Balland, 1994). Son dernier livre Le sujet et le mamelouk, esclavage, pouvoir et religion dans le monde arabe aborde le lien d'autorité dans le monde arabe, la servitude comme règle du pouvoir.

  

Abdelwahab Meddeb, journaliste, écrivain et poète.

Abdelwahab Meddeb enseigne la littérature comparée à l'université Paris-X-Nanterre et produit l'émission « Cultures d'islam » sur France Culture. Il est l'auteur de plus de vingt ouvrages, dont « La Maladie de l'islam » (2002), « Sortir de la malédiction. L'islam entre civilisation et barbarie » (2008) et « Pari de civilisation » (2009).

  

21h - Concert du trio de Jazz Alain Jean-Marie (piano), Patrice Caratini (contrebasse), Julie Saury (batterie).

 

Au Forum, place de la Libération, 93150 Le Blanc-Mesnil

Entrée libre

 

Soirée organisée par la médiathèque Edouard Glissant

Tél. 01.48.14.22.06

Mediatheque.edouardglissant@ville-blanc-mesnil.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article