Incapable de répondre aux exigences populaires, Sarkozy profite de sa venue en Seine-Saint-Denis pour bomber le torse !

Publié le par Hervé Bramy

 

Lors de ses deux récents déplacements en Seine-Saint-Denis, le Président de la République a tenu des discours sécuritaire sans apporter de réponse aux besoins des populations, des collectivités et des services publics. lire les déclarations d'Eliane Assassi et du groupe communiste, citoyen pour une alternative à gauche au Conseil général

A défaut de pouvoir proposer de vraies réponses aux attentes populaires, Nicolas Sarkozy a surtout tenté de redevenir crédible sur un terrain où il avait fait ses "choux gras" en d’autres temps, à savoir la sécurité. Peine perdue, son bilan en la matière est catastrophique et démontre que le chemin qu’il aime à se frayer dans ce domaine ne débouche que sur une succession d’échecs.

Pire, en voulant une fois de plus faire des banlieues - et de la Seine-Saint-Denis en particulier - son terrain de jeu sécuritaire, il a pris une nouvelle fois la responsabilité de la stigmatisation des familles populaires et de la jeunesse, en étoffant un arsenal répressif pourtant déjà très large.

Quant on lui parle "éducation", le Chef de l’Etat ne sait répondre que "suspension des allocations familiales", "présence policière dans les établissements scolaires"...

Quand on exige l’égalité républicaine pour nos collectivités locales, Nicolas Sarkozy évoque le "désordre" provoqué par les élus...

Les souffrances des demandeurs de logement, des jeunes sans qualifications, des salariés jetés à la rue par des multinationales avides de profits toujours plus juteux, ne trouvent pas place dans les discours du Président de la République. Et encore moins de réponses...

Les communistes et les élus communistes de Seine-Saint-Denis au rassemblement et à la mobilisation pour que ce département soit traité avec respect et entendu quand il exige l’égalité républicaine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article