Mon 8 mars

Publié le par Hervé Bramy

Comment être utile ce 8 mars sur le terrain politique ?

Bien sûr, en réaffirmant avec d’autres que le « droit à l’égalité ce n’est pas sorcier ! »  pour toutes les femmes dans tous les instants et les domaines de la vie. Bien sûr, redire que c’est un président communiste en Seine-Saint-Denis qui, en 2003, a créé le premier observatoire départemental pour lutter contre les violences faites aux femmes. Bien sûr, rappeler que le PCF Front de Gauche est la seule formation à présenter aux cantonales une liste à parité.

Mais comment être encore plus utile ?

Hé bien en allant soutenir Milot  Sabah, secrétaire du Syndicat CGT de l’hôpital René Muret à Sevran, conseillère municipale de Blanc Mesnil et ses collègues, dès 9h ce matin, interrogée en qualité de témoin par la police de la délinquance au travail, rue du Château des Rentiers à Paris suite à une plainte de la direction.

Que lui reproche-ton ? De s’être invitée, avec des salariés de l’Hôpital, à une réunion de négociations pour réclamer des réponses attendues depuis longtemps à leurs questions sur d’éventuelles suppressions d’emploi de personnels et leurs répercussions sur la qualité des soins aux patients.

Cette insupportable criminalisation de l’action syndicale intervient au moment où des mobilisations ont lieu contre la casse de l’hôpital public.

Voilà une femme honnête et sincère, parmi d’autres, qui défend la santé publique cela méritait bien mon soutien, comme celui d’Emmanuel Ferdinand et de Sabrina Boussekine tout deux élus de Blanc Mesnil également présent devant les portes du Château.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article