Pour un Observatoire national des violences faites aux femmes en Seine-Saint-Denis

Publié le par Hervé Bramy

Elu-e-s de la Seine-Saint-Denis, nous avons soutenu le président du Conseil général, Robert Clément lorsqu’il a crée sous l'impulsion de Catherine Puig , il y a plus de 10 ans, le premier Observatoire des violences envers les femmes, structure unique en France à l’échelle d’un département.

 

En posant cet acte, nous avons fait de la lutte contre les violences faites aux femmes une priorité de notre action. Convaincu-e-s qu’il ne s’agissait pas d’une question relevant de la sphère privée, mais d’un problème politique majeur, nous avons mis en lumière la réalité des phénomènes de violences, dans la diversité de leurs expressions. Nous avons imaginé des réponses innovantes et concrètes qui, par leur complémentarité, ont fini par constituer un véritable arsenal protecteur pour les femmes et leurs enfants. Nous avons contribué à une prise de conscience salutaire pour faire changer le regard de la société sur ce fléau. Nous avons ouvert une nouvelle voie pour l’émancipation des femmes, l’exercice de leur citoyenneté pleine et entière, la conquête d’une égalité réelle.

Notre combat n’a pas été vain : l'engagement du Département, des villes, de leurs élu-e-s, des habitant-e-s, la mobilisation des personnels des services publics départementaux et locaux, aux côtés des associations, a permis à des milliers de femmes de sortir du silence, de la douleur et de la culpabilité. Depuis 10 ans, grâce à cette synergie, des milliers de femmes ont été secourues et durablement aidées à reprendre leur vie en main, et à prendre un nouveau départ. 

Le téléphone portable d'alerte pour les femmes en très grand danger, le protocole départemental de mise en œuvre de l'ordonnance de protection, l’accompagnement des enfants victimes ou témoins de violences, l’expérimentation d'une éducation non sexuée dans les crèches, les représentations de Théâtre Forum pour libérer la parole dans les quartiers… Autant d’outils qui ont prouvé leur efficacité et sont désormais prêts à être mis en œuvre sur d’autres territoires.

Nous sommes lucides sur les moyens qu’il reste encore à mobiliser pour permettre aux services  publics et aux associations de faire reculer davantage les violences et améliorer la prise en charge des femmes en matière d’accueil, d’hébergement ou de mise en sécurité. C’est pourquoi nous souhaitons qu’une loi-cadre sur les violences faites aux femmes soit rapidement votée, pour compléter celle du 9 juillet 2010.  

 

Nous demandons la création de l'Observatoire National des violences faites aux femmes. Elle a été annoncée par Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, le 22 novembre, ici même. Nous sommes étonnés que le Conseil interministériel du 30 novembre ne s'engage pas sur la création de cette structure.

 

La ministre ayant reconnu s’être inspirée de l’Observatoire du Conseil général, nous demandons la création de l’Observatoire National et nous lui proposons de l'installer en Seine Saint Denis. Ce serait une grande fierté d’accueillir cette structure tant attendue sur le territoire qui l’a vu naître.

 

 

 

 

Gilles Garnier, Conseiller Général délégué de Seine Saint Denis, en charge de l'Observatoire départemental des violences faites aux femmes,

Eliane Assassi, Sénatrice de la Seine Saint Denis,

François Asensi, Député, Maire de Tremblay en France,

Pascal Beaudet, Conseiller général de la Seine Saint Denis

Michel Beaumale, Maire de Stains,

Bally Bagayoko, Vice président du Conseil général de la Seine saint Denis

Belaide Bedredine,  Conseiller général de la Seine Saint Denis

Josiane Bernard, Vice Présidente du Conseil général de la Seine Saint Denis

Patrice Bessac, Conseiller régional Ile De France

Hervé Bramy, Conseiller général de la Seine Saint Denis

Marie George Buffet, Députée de la Seine saint Denis,

Florence Haye, Conseiller général de la Seine Saint Denis

Muguette Jacquaint, Députée honoraire,

Jean Jacques Karman, Conseiller général de la Seine Saint Denis

Carine Juste, Maire de Villetaneuse

Djeneba Keita, Conseillère régionale Ile De France 

Didier Mignot, Maire de Blanc Mesnil

Jean Charles Nègre, Vice président du Conseil général de la Seine saint Denis

Pierre Laporte, Vice président Conseil général de la Seine Saint Denis

Didier Paillard, Maire de Saint Denis

Gilles Poux, Maire de la Courneuve

Jacqueline Rouillon, Maire de Saint Ouen, Conseillère général  de la Seine Saint Denis

Abdel Saidi, Conseiller général de la Seine Saint Denis

Azzedine Taïbi, Vice président du Conseil général de la Seine Saint Denis

Commenter cet article