Sans papiers, mais pas sans droits !

Publié le par Hervé Bramy

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous, le comuniqué de presse que j'ai fait paraitre suite à l'occupation de l'Eglise  Saint-Denis-de-l'Estrée, par trois cents personnes, en soutien à l'action des sans papiers grévistes de la faim de Lille.

Vous en souhaitant bonne lecture.

Fraternellement,

Hervé

 

 

 

Trois cents personnes de la coordination des sans papiers de Seine-Saint-Denis occupent symboliquement en ce moment l'Église Saint-Denis-de-l'Estrée à Saint-Denis en soutien à l’action des sans papiers grévistes de la faim de Lille. Cette action, à laquelle la fédération du Parti communiste de Seine-Saint-Denis apporte tout son soutien, pose la question de la régularisation de tous les travailleurs sans-papiers et de leurs familles.

 

Si la circulaire du ministère de l’intérieure du 28 novembre 2012 permet de définir des critères plus objectifs de régularisation, elle ne règle en rien la question du droit au séjour des travailleurs sans papiers, que des patrons exploitent et privent de leurs droits sociaux. Ces travailleurs vivent ici, ces travailleurs bossent ici, ils doivent pouvoir rester ici !

 

En n’élargissant pas les critères de régularisation, le ministère de l’intérieur va laisser le doute et la peur s’installer parmi les travailleurs sans papiers qui ne seront plus en moyen de faire valoir leurs droits les plus élémentaires. Pourtant, ces travailleurs participent pleinement à l’activité économique du pays, participent à la vie sociale, paient des impôts et créent des richesses bénéficiant à la collectivité.

 

Nous demandons au Ministre de l’Intérieur d’élargir les critères de régularisations pour tous les travailleurs sans papiers, qu’ils soient célibataires ou en couple, et de porter la plus grande attention à la régularisation des travailleurs sans-papiers en grève de la faim à Lille qui mettent, chaque heure qui passe, un peu plus leur vie en danger.

 

La fédération du PCF de Seine-Saint-Denis appelle à l’arrêt de toutes les procédures d’expulsions visant les grévistes de Lille, afin de poser les bases d’une discussion sereine vers une régularisation sécurisée de ces travailleurs en lutte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article