Une nouvelle majorité de gauche au Conseil général, porteuse des exigences les plus fortes !

Publié le par Hervé Bramy

Les élections cantonales auront lieu les 20 et 27 mars 2011. Même si la population du canton de Blanc-Mesnil ne votera pas (les conseils généraux sont renouvelés pour 6 ans, par moitié tous les trois ans, Blanc-Mesnil a voté en 2008) vous serez évidement concernés par la nouvelle direction du Conseil général issue des élections. Mon ambition, celle des communistes et de leurs élus au sein du Front de Gauche est de constituer une nouvelle majorité de gauche avec une grande ambition démocratique.

Dernière élection nationale avant 2012, la droite de l’UMP au Nouveau Centre, veut faire des cantonales un tour de chauffe pour gagner des points d’appui pour les présidentielles.

Leur politique, nous la connaissons !

Retraite à 62 ans, augmentation du chômage et des plans de licenciements (chez Ducros ex DHL, PSA Aulnay, Sanofi–Aventis à Romainville), suppressions de postes d’enseignants à la rentrée 2011, fermeture de services hospitaliers et de centres IVG, privatisation de La poste, asphyxie financière des communes et des départements, déremboursements des médicaments. Cette politique au service des actionnaires a pour but de faire financer la crise par les citoyens. Les actionnaires du CAC 40 arrangent leurs affaires avec Sarkozy, Fillon et leurs amis de la bande du Fouquet’s. Ils vont se partager plus de 100milliards d’euros en dividendes, tandis votre pouvoir d’achat se réduit. Cette droite nous n’en voulons plus dans le pays. Nous n’en voulons pas non plus au Conseil général.

Alors que doit faire la gauche en Seine-Saint-Denis face à l’aggravation de la crise du capitalisme et à l’austérité féroce de Sarkozy-Fillon ? Permettez-moi de vous livrer mon opinion.

La Seine-Saint-Denis a besoin de se rassembler avec tous les habitants, dans leur diversité, pour donner de la force à ses aspirations. Avec les candidates et candidats, présentés par le PCF et le Front de Gauche que je soutiens, nous voulons agir sans attendre, être debout et solidaires face à la crise. Face aux difficultés rencontrées par nos concitoyens, face à la souffrance sociale de nombreuses familles ; le bilan de l’actuelle présidence socialiste du Conseil général apparaît bien limité.

Alors si les électeurs le souhaitent, nous pouvons constituer une nouvelle majorité de gauche pour que le Conseil général soit un point d'appui aux luttes et contribue à transformer tous les mécontentements en changement utile.

 

Nous voulons porter plus fort la parole de la Seine Saint Denis en Ile de France : mettre l’emploi et la formation au cœur du développement économique, traduire dans la vie l’ambition de réussite scolaire pour tous les jeunes, bâtir un rempart contre la crise, porter un  projet de haut rang pour la culture, conforter les novations écologique de la Seine Saint Denis !

Nous voulons également rétablir les aides à la carte Imagin’R, à l’achat d’un ordinateur pour les élèves de 6ème, baisser le prix de la carte Améthyste, revaloriser le subventions à la culture et aux sports, soutenir les emplois et l’investissement publics, abandonner le recours aux partenariats public- privé pour les collèges, mener les grandes politiques écologiques qui ont permis à notre département d’être classé zone Natura 2000 pour la qualité de sa bio diversité. Avec les écologistes sincères et antilibéraux nous voulons continuer à travailler les convergences au service du développement social, humain et écologique de notre département.

Rien ne se fera sans l'avis, la contribution, la co-décision des habitants, des salariés, des jeunes. Pour nous, l'exercice du pouvoir consiste à entretenir une relation quotidienne avec les citoyens pour décider avec eux des meilleurs choix à opérer au service du plus grand nombre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article