Pour le rétablissement du financement de la carte imagin’R pour les jeunes élèves de la Seine-Saint-Denis

Publié le par Hervé Bramy

La participation du Conseil Général au financement de la carte imagin’R pour les jeunes élèves de la Seine-Saint-Denis était une excellente mesure. Cette initiative a permis :

 

de réduire les inégalités en permettant aux jeunes, notamment ceux des quartiers populaires du 93, de se déplacer pour un coût modeste

de développer le lien social en contribuant au désenclavement

d’encourager l’utilisation des transports collectifs

de participer à la lutte contre la pollution et pour les économies d’énergie en facilitant la circulation.

 

Aujourd’hui la décision de restreindre cette participation aux seuls collégiens boursiers, rétablit pour les familles un prix d’achat de carte supérieur à 280 euro.

 

Le sous « équipement du département dû à la négligence de l’Etat, en matière de lycées, universités, équipements de santé, transports etc, contraint les jeunes à des allers-venues fréquents voire quotidiens, d’une ville à l’autre. De fait, les jeunes des familles modestes, majoritaires en Seine Saint-Denis, vont donc être pénalisés directement.

Enfin, alors que la technologie informatique s’impose chaque jour un peu plus dans tous les domaines, l’aide à l’achat d’un ordinateur pour les élèves de 6ème a également cessé ( tandis que le président du Conseil général de Corrèze Monsieur Hollande dote chaque collégien de 6è d’un IPAD ). Cette mesure représentait pourtant  un facteur  concret de la réussite de nos élèves, très appréciée des familles de Seine Saint Denis pour qui un tel achat pèse  lourd dans les ressources.

C’est pourquoi, je demande au Président du Conseil Général de rétablir instamment ces mesures qui vont dans le sens d’une plus grande justice sociale.

Commenter cet article